L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
AccueilLa situationDéchetsPressions
La situation
Déchets
Pressions

L’évolution de la production de déchets

Thème Déchets - Edition 2016
Nouveau !
Dernière mise à jour : 20/05/2007

Déchets ménagers et assimilés

Les déchets ménagers

En 40 ans (de 1960 à 2002), la production annuelle d’ordures ménagères en provenance stricte des ménages français a doublé pour atteindre 359 kg/hab/an en 2002. Depuis, elle connaît un léger recul et se situe à 353 kg/hab/an en 2004.

En Poitou-Charentes, entre 1998 et 2000, une augmentation de 12% de la quantité de déchets ménagers a pu être enregistrée : la quantité de ces déchets est ainsi passée de 805 400 à 902 830 tonnes.

Cette augmentation se poursuit jusqu’en 2005 (+3%). Le gisement de déchets ménagers (OM résiduelles + OM collectées sélectivement + encombrants) connaît cependant une baisse en 2002 puis de nouveau une augmentation qui semble s’infléchir légèrement en 2005 pour atteindre 931 555 tonnes soit 568 kg/hab en 2005 au niveau régional. Ce chiffre atteint 671 kg/hab en 2005 en Charente-Maritime du fait de l’impact du tourisme.

Evolution du  gisement de déchets ménagers par habitant entre 2000 et 2005
Evolution du gisement de déchets ménagers par habitant entre 2000 et 2005

Par ailleurs, depuis 2000, le tonnage d’ordures ménagères (OM résiduelles et OM collectées sélectivement) est relativement stable. A noter que le tonnage collecté sélectivement augmente de 60 % et le tonnage d’encombrants de 13,8 %.

Evolution du gisement régional de déchets ménagers entre 2000 et 2005
Evolution du gisement régional de déchets ménagers entre 2000 et 2005
Les déchets industriels banals

Ce phénomène touche aussi les DIB inclus dans les déchets ménagers et assimilés. Leur production a connu une hausse de 28,5% entre 1994 et 2000, passant ainsi de 607 180 à 938 000 tonnes en 2000.
En revanche, en 2004, ce sont 822 000 tonnes de DIB qui ont été produits soit une baisse par rapport à l’année 2000.

Déchets industriels spéciaux (DIS)

Bien que les particuliers et les artisans produisent des déchets toxiques, la principale source de production de ces déchets est l’industrie.

En Poitou-Charentes, entre 1997 et 2000, la quantité de DIS a subi une forte augmentation, du fait de l’essor des activités économiques. Ces quantités ont ainsi progressé de 47% (42 866 tonnes en 1997 et 62 865 en 2000).
Cette croissance se poursuit entre 2000 et 2004, l’augmentation étant de 40%.

Production de déchets industriels spéciaux en 2004
Taux de croissance moyen annuel 2000-2004 Tonnage 2004{{}}
Région +10,0% 88 118
Charente +18,0% 34 003
Charente-Maritime +2,7% 10 726
Deux-Sèvres +26,9% 26 988
Vienne -4,9% 16 401

6Source : La prévention des pollutions et des risques industriels en Poitou-Charentes– DRIRE Poitou-Charentes6

Ces données comportent des incertitudes dans la mesure où les déchets considérés ne sont pas forcément produits en région. A l’inverse, des déchets produits en Poitou-Charentes peuvent ne pas avoir été comptabilisés, car ayant transité par des intermédiaires extérieurs avant d’être éliminés. Ceci donne néanmoins une vision synthétique de la production et du transit des DIS en région.

Déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI)

D’après le Plan Régional d’Elimination des Déchets d’Activité de Soins Poitou-Charentes, le gisement de DASRI est passé de 2576 à 2 628 tonnes entre 1998 et 2001, soit un accroissement de 2%.
Il est à noter que le gisement de DASRI en 2001 est une estimation.

  •  
     Voir sur l'Environnement en Poitou-Charentes : les éléments de Contexte régional associés
  •  
     Pour aller plus loin
  • Publications | Plan du site | Mentions légales