L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
AccueilLa situationDéchetsPressions
La situation
Déchets
Pressions

La composition des déchets

Thème Déchets - Edition 2016
Nouveau !
Dernière mise à jour : 20/05/2007

La nature des éléments entrant dans la composition des déchets est à prendre en considération lorsqu’il s’agit d’évaluer la nocivité des déchets et par conséquent leur incidence sur l’environnement.

Les DIS, les DTQD et les Déchets Ménagers Spéciaux (DMS), du fait de leur composition (mercure, ammoniac, plomb, cadmium, solvants, métaux lourds, COV ...) peuvent ainsi se révéler dangereux pour l’environnement et toxiques pour la santé humaine.

A noter que les DTQD ont la particularité d’être produits en petites quantités. Il s’agit de solvants, d’acides, de sels métalliques, de produits chimiques de laboratoire, de produits phytosanitaires périmés et leurs emballages, de produits de nettoyage, d’encres, de peintures, de bains photographiques, de piles, de médicaments... Parmi les producteurs, on trouve les ménages, les commerces, l’artisanat, l’agriculture, les PME/PMI, les établissements d’enseignement, les professions médicales et les laboratoires.

Ces éléments toxiques ou dangereux peuvent être de nature organique (solvants, hydrocarbures...) ou minérale (acides, bains de traitement de surface, sables de fonderies, boues d’hydroxydes métalliques...).

Ces déchets dangereux doivent donc faire l’objet d’une gestion spécifique et rigoureuse puisqu’une élimination non conforme présenterait un risque pour l’homme et l’environnement.

Ainsi, rejetés à l’égout, ces déchets pourraient perturber le fonctionnement des stations d’épuration et génèreraient alors des surcoûts de traitement ou des pollutions du milieu naturel.

De plus, s’ils sont mélangés à d’autres déchets, ils se retrouvent en centre de stockage de classe 2 ou en usine d’incinération d’ordures ménagères et leurs éléments toxiques peuvent alors contaminer le sol, l’air et l’eau.

Enfin, brûlés à l’air libre, certains déchets dégagent des composés qui polluent l’atmosphère et sont nocifs pour la santé.

Il en est de même pour les déchets d’activités de soins qui peuvent présenter divers risques (infectieux, chimiques et toxiques, radioactifs, mécaniques) qu’il convient de réduire pour protéger les patients hospitalisés, le personnel de santé, les agents chargés de l’élimination des déchets et l’environnement.

En conclusion, plus ces éléments sont complexes, plus leur traitement et, à terme, leur élimination devront faire l’objet de précautions particulières.

Cependant, les divers modes de gestion des déchets suscitent de multiples interrogations sur les risques sanitaires qu’ils seraient susceptibles de présenter (pollutions indirectes).

Publications | Plan du site | Mentions légales