L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
AccueilLa situationEauLa gestion quantitativeDes difficultés rencontrées
La situation
Eau
Pression
La gestion quantitative
> Des difficultés rencontrées

Les aménagements de cours d’eau

Thème Eau - Edition 2015
Nouveau !
Dernière mise à jour : 2015

4.1. L’impact des travaux hydrauliques

4.2. Les ouvrages en rivière


4.1. L’impact des travaux hydrauliques

Les cours d’eau sont des milieux dynamiques évoluant
perpétuellement en fonction des caractéristiques
physiques et saisonnières. La qualité de vie d’un cours
d’eau dépend de nombreux facteurs tels que la vitesse
du courant, la sinuosité du lit, le débit, la qualité de la
ripisylve, le taux d’oxygène dissous….

Ces facteurs peuvent être dégradés ou modifiés, c’est
pourquoi les cours d’eau doivent être entretenus
ou aménagés afin de maintenir leurs différentes
fonctionnalités pour différents usages, et de restaurer
leur bon état écologique.

Sans intervention de l’Homme, la richesse des
cours d’eau disparait. En effet, les lits des cours d’eau
s’encombrent de divers détritus et les berges sont
envahies par la végétation. L’envasement prend alors le
dessus, les capacités d’écoulement sont réduites et les
risques d’inondation augmentent. La qualité écologique
diminue, les cours d’eau sont alors moins diversifiés en
termes d’espèces (animales et végétales).

On entend par « travaux hydrauliques », des
modifications du lit mineur des rivières telles que les
modifications du profil en long et du profil en travers
suite à des travaux de rectification de méandres ou de
recalibrage…, les modifications de tracé de cours d’eau,
la création de plans d’eau sur cours, les travaux de curage
de cours d’eau …

En milieu rural, les cours d’eau ont souvent été chenalisés
dans le but d’accroître le drainage des surfaces agricoles
notamment. De plus, la chenalisation a souvent été
préférée dans le cadre de la lutte contre les inondations,
déplaçant ainsi le problème des inondations vers l’aval.

Or, la chenalisation réduit la recharge des nappes
phréatiques de la plaine alluviale en empêchant le
débordement dans le lit l’hiver. La plaine alluviale
s’assèche alors plus vite et n’assure plus complètement
son rôle d’alimentation des débits d’étiage vers l’aval.

4.2. Les ouvrages en rivière

En France, plusieurs dizaines de milliers d’obstacles
à l’écoulement (barrages, écluses, seuils, digues, ports,
moulins) ont été recensés sur les cours d’eau. Ils sont à
l’origine de profondes transformations de la morphologie
et de l’hydrologie des milieux aquatiques, et ils perturbent
fortement le fonctionnement de ces écosystèmes. Outre
les effets sur la qualité de l’eau et sur la biodiversité, la
dynamique des cours d’eau est également impactée. Le
transit sédimentaire est interrompu et provoque de
grands déséquilibres sur la dynamique du cours d’eau dont
par exemple des variations du débit. Ces déséquilibres
pouvant ensuite se répercuter sur les milieux aquatiques
et les espèces inféodées à ces milieux.

Magné (Deux-Sèvres)
Magné (Deux-Sèvres)
Les ouvrages en rivière sont ainsi à l’origine de la perturbation
de la continuité écologique, qui vise la possibilité de
circulation des espèces animales et le bon déroulement du
transport des sédiments et qui est souhaitée dans le cadre
des SDAGE.

Près de 12000 ouvrages transversaux (seuils ou
barrages) sont comptabilisés à l’échelle du bassin Loire-
Bretagne. La majorité sont de petites tailles et ont été mis
en place pour utiliser l’énergie des cours d’eau. À l’heure
actuelle, il est estimé que 60% de ces ouvrages ne sont plus
utilisés mais font toujours partie intégrante du paysage.

Or, ces ouvrages non gérés ni entretenus, peuvent avoir des
effets néfastes sur la qualité de l’eau, la biodiversité et la
dynamique du cours d’eau.

Quelques exemples d’impacts et risques induits par des
ouvrages non entretenus peuvent être cités : obstacles
à la migration des poissons, ennoiement de frayères,
réduction des débits en cas de dérivation, fluctuation
brutale des débits en cas de fonctionnement par éclusées
ou lors de surverses, blocage du transport solide,
altération de la qualité du cours d’eau lors des opérations
de désenvasement.

Les obstacles à l’écoulement des cours d’eau de Poitou-Charentes
Les obstacles à l’écoulement des cours d’eau de Poitou-Charentes

Visualisez la carte dans l’atlas cartographique de l’ORE

À VOIR SUR LE SITE DE L’EAU EN POITOU-CHARENTES …
RPDE, Réseau Partenarial des Données sur l’Eau : www.eau-poitou-charentes.org, rubriques :
Connaître l’eau et ses usages en région > Sa quantité > Suivi des écoulements
La gestion de l’eau > Rivières et crues

 Pour aller plus loin
Publications | Plan du site | Mentions légales