L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
  • Imprimer cet article

Modèle PER

L’ensemble des informations relatives au modèle Pressions - Etat - Réponses présenté ici est issu des travaux de l’OCDE (OCDE, 2001 et 1998).

Les indicateurs environnementaux

L’OCDE définit les indicateurs environnementaux comme outil d’évaluation dans ses travaux d’analyse. Pour être utilisé, ces indicateurs doivent "être interprétés de façon scientifique et politique." L’OCDE a donc définit un programme de travail sur les indicateurs d’environnement visant "trois grands objectifs :

  •  suivre les progrès réalisés en matière d’environnement
  •  veiller à la prise en compte des préoccupations environnementales lors de l’élaboration et la mise en œuvre de politiques sectorielles
  •  promouvoir l’intégration des préoccupations environnementales dans les politiques économiques, notamment par l’établissement d’une comptabilité environnementale."

    L’OCDE définit le cadre nécessaire des critères permettant de sélectionner et d’identifier les indicateurs. Trois critères de base doivent être utilisés : la pertinence politique et l’utilité pour les utilisateurs ; la justesse d’analyse ; la mesurabilité.

    Suivant ces travaux les pays membres de l’OCDE ont convenu dans un accord de "l’utilisation du modèle pressions-état-réponses (PER) comme cadre commun harmonisé".

    Retour haut de page

    Le modèle PER

    "Le modèle PER repose sur l’idée suivante : les activités humaines exercent des Pressions sur l’environnement et affectent sa qualité et la quantité des ressources naturelles (Etat) ; la société répond à ces changements en adoptant des politiques environnementales, économiques et sectorielles, en prenant conscience des changements intervenus et en adaptant ses comportements (Réponses de la société)."

    Modèle PER
    Modèle PER

    Le modèle PER met en évidence les liens et l’interdépendance entre les différentes questions environnementales. L’illustration schématise le principe du modèle PER.

    Le modèle PER caractérise donc "les indicateurs de pressions sur l’environnement, les indicateurs des conditions environnementales et les indicateurs des réponses de la société" :

  •  indicateurs de Pressions : ils décrivent les pressions exercées par les activités humaines sur l’environnement, y compris les ressources naturelles. Deux types de pressions sont caractérisés, les pressions indirectes et directes. Les indicateurs de pressions reflètent les intensités d’émission ou d’utilisation des ressources et leurs tendances ainsi que leurs évolutions sur une période donnée.
  •  indicateurs d’Etat (ou indicateurs des conditions environnementales) : ils concernent la qualité de l’environnement ainsi que la qualité et la quantité de ressources naturelles. Ils donnent une image de l’ensemble de l’état de l’environnement et de son évolution dans le temps.
  •  indicateurs des Réponses de la société : ils reflètent l’implication de la société à répondre aux préoccupations liées à l’environnement. Les actions et réactions individuelles et collectives (actions publiques – actions privées) sont de plusieurs ordre : atténuer ou éviter les effets négatifs des activités humaines sur l’environnement ; mettre un terme aux dégradations déjà infligées à l’environnement ou chercher à y remédier ; protéger la nature et les ressources naturelles. Les dépenses de protection de l’environnement, les taxes, les subventions, la réglementation, les taux de réduction des pollutions en sont des exemples.
  • Publications | Plan du site | Mentions légales