L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
AccueilLa situationBruit Réponses

Glossaire

| 1 | 2 |

Acoustique

Science qui traite du son et du bruit, y compris sa production, sa transmission et ses effets.


Bruit

Phénomène acoustique produisant une sensation auditive considérée comme désagréable.


Cartes de Bruit Stratégiques (CBS)

Ces cartes de bruit constituent des diagnostics de l’exposition sonore des populations sur un territoire, et doivent ensuite servir de base à l’établissement de plans d’actions, dont le principal objectif est de réduire les situations d’exposition sonore jugées excessives mais aussi de préserver les zones calmes(PPBE).


Classement sonore

Démarche réglementaire prise en application de l’article L. 571-10 du code de l’environnement, détaillée par le décret n° 95-21 du 9 janvier 1995 et l’arrêté du 30 mai 1996. Elle conduit au classement par le préfet de département des infrastructures de transport terrestre en 5 catégories selon leur niveau d’émission et à la définition de secteurs affectés par le bruit. Des règles portant sur l’isolement acoustique des bâtiments nouveaux sont fixées dans ces secteurs en fonction du classement.


Correction acoustique

Action consistant à traiter la réverbération d’un local pour le rendre plus « sourd » ou plus « clair ». Si la durée de réverbération est trop importante, un local peut devenir extrêmement inconfortable. Il faut alors procéder à sa correction acoustique à l’aide de matériaux absorbants.


Décibel

Il s’agit de l’unité de mesure de l’intensité d’un bruit. L’ensemble des intensités de sons possibles est mesuré par une échelle logarithmique gradué en décibel (dB). Cette échelle logarithmique est conçue de telle manière que, lorsqu’une source sonore est multipliée par 2, le niveau est augmenté de 3 dB. Ainsi, 2 conversations identiques et simultanées, dont le niveau sonore est de 50 dB, ne donneront pas 100 dB, mais 53 dB.


Décibel (dB)

Unité de mesure du bruit. Les niveaux sonores sont mesurés en décibels (dB) et pondérés en fonction des fréquences, par exemple en dB(A) pour traduire de manière significative ce que perçoit l’oreille humaine. Les décibels ne s’additionnent pas de manière arithmétique. Lorsque l’intensité d’une source sonore est multipliée par 2, le niveau est augmenté de 3 dB(A).


Durée du bruit

La durée d’un bruit est un élément déterminant pour sa perception, la gêne ou le plaisir qu’il provoque, sans oublier son intensité qui peut fluctuer dans le temps. Une seule mesure ne suffit pas pour évaluer le niveau d’un bruit. Le LEQ mesure la gêne provoquée par un bruit et quantifie la dose de bruit reçue pendant un temps donné (intensité moyenne).


Ecran anti-bruit

Ensemble de panneaux constituant un mur placé en bordure des voies routières ou ferroviaires (parfois aéroports) permettant d’atténuer les nuisances sonores des espaces situés derrière l’écran.


Fréquence du bruit

La fréquence est le deuxième élément qui caractérise le bruit. Elle correspond au nombre d’oscillations par seconde. Elle est mesurée en Hertz (Hz).

Plus les variations sont rapides, plus les fréquences sont élevées et plus le bruit est aigu.

Si les variations sont lentes : les fréquences sont faibles, le bruit est alors plus grave.
L’oreille humaine perçoit des sons dont la fréquence varie entre 20 et 20 000 Hertz :

  •  de 20 à 200 Hz , ce sont les basses fréquences (les graves)
  •  de 200 à 2 000 Hz , les fréquences moyennes (les médiums)
  •  de 2 000 à 20 000 Hz, les hautes fréquences (les aiguës).

    Gêne sonore

    Etat déclaré d’un individu ou d’un groupe d’individus soumis à un bruit. La gêne est un processus physiologique (sensoriel) et psychologique (perceptuel et cognitif) qui tend à enfermer l’individu dans un mal-être plus ou moins permanent. On sait que la gêne sonore dépend du niveau sonore, de la fréquence et de la répétabilité des phénomènes acoustiques auxquels l’individu ou le groupe d’individus est soumis. On sait néanmoins que d’autres facteurs non acoustique (histoire antérieure vécue...) peuvent influencer la gêne sonore. Pour l’appréhender, on réalise des tests sur un large échantillon d’individu. Le seuil de gêne est généralement fixé pour un niveau sonore équivalent (LEQ) supérieur ou égal à 60 dB(A).


    Indice psophique (IP)

    Utilisé pour évaluer la gêne sonore résultant de mouvements d’avions successifs.


    Intensité du bruit

    L’intensité est le premier élément qui caractérise le bruit. Elle correspond au volume sonore et se mesure physiquement avec un sonomètre en décibels (dB). Pour prendre en compte le niveau réellement perçu par l’oreille on utilise un décibel physiologique : le décibel A, dB(A). Le seuil d’audibilité est fixé à 0 dB(A) et celui de la douleur à 120 dB(A).


    Isolation acoustique

    Ensemble des procédés mis en œuvre pour empêcher le bruit de se propager d’un endroit à un autre.


    Multi-exposition

    La multi-exposition est l’exposition à au moins deux sources de bruit d’origine différente (par exemple : deux routes différentes, une route et une voie ferrée, etc.).


    | 1 | 2 |
  • Publications | Plan du site | Mentions légales